Philippe Folliot

Philippe Folliot, sénateur du Tarn.

Spécialiste des questions de la mer et de l’outre-mer, il est en 2015 le premier élu de la République française à poser le pied sur l’île de Clipperton, unique territoire français du Pacifique nord. Suite à son rapport intitulé «Valoriser l’île de la Passion (Clipperton) par l’implantation d’une station scientifique à caractère international», remis à la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin en juin 2016, il fait adopter par l’Assemblée Nationale en novembre de la même année – et à l’unanimité ! – sa proposition de loi visant à donner un statut particulier à cette île – il faut souligner qu’il est l’un des rares parlementaires à avoir vu deux de ses propositions de loi adoptées ainsi !

Il a visité la quasi-totalité des départements et collectivités d’outre-mer et reste l’un des rares parlementaires à s’être rendu dans les Terres australes et antarctiques françaises, comme l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, l’île Amsterdam, et les îles Eparses (dont l’île Tromelin). Il est pour cette dernière à l’initiative avec ses collègues Laurent Furst (L.R.) et Gilbert Le Bris (P.S.) de la fronde parlementaire contre la ratification du traité de cogestion avec l’île Maurice. Il s’agit à ce jour de l’unique traité non ratifié par le Parlement.

Le 18 juin 2017, Philippe Folliot est réélu député de la 1ère circonscription du Tarn dans le cadre de la majorité présidentielle et désigné Président de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’O.T.A.N.

Supporteur du Castres Olympique, du Sporting Club Albigeois, et du XV de France, il est trésorier de l’Association des parlementaires du rugby, et talonneur coprésident du XV parlementaire.

Abstention record sous la Vème République : le renouveau démocratique devient urgent !

Le sénateur Philippe Folliot : « Pourquoi je voterai contre le projet de loi constitutionnelle »

Christophe Blanchet était auprès des jeunes du SNU à Caen 

Jean-François Portarrieu était présent au premier concert du festival Guitare en Save dans la forêt de Bouconne

Menu