Hommage à Jacques Chirac

Comme tous les Français, c’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que j’ai appris hier le décès du Président Jacques CHIRAC.

Au-delà d’avoir été un de ses fidèles soutiens, plus particulièrement pendant les difficiles campagnes de 1981, 1988 et 1995, il a marqué mes débuts en politique au travers de cette filiation gaulliste-sociale à laquelle je demeure toujours attaché. Plus tard, en 2002, j’ai soutenu son action en qualité de député membre de la majorité présidentielle. Plus récemment, c’est par le biais de son gendre, mon ami Frédéric SALAT-BAROUX qui me faisait l’honneur d’une visite Tarnaise il y a quelques mois, que je restais lié au Président CHIRAC.

Jacques CHIRAC a mené pendant ses divers mandats des actions visant à conférer à la France une voix particulière dans le monde (discours du Vel d’Hiv, refus de la guerre en Irak, engagements pour le climat…) et a été l’artisan de nombreuses avancées sociétales pour notre pays (création de l’ANPE, travail pour l’inclusion des personnes handicapées, place des Outre-mer dans la République, lutte contre le tabagisme…)

Humainement, Jacques CHIRAC se distinguait par le fait d’être proche des gens, un « laboureur de terrain » chaleureux, autant de caractères qui continuent de m’inspirer.

C’est la conciliation de ces valeurs à l’exercice d’une certaine hauteur de vue et d’une vision prospective qui le caractérisaient, tout comme CHIRAC l’homme épris de culture – pensons notamment à son attachement aux arts premiers et à la culture asiatique (nippone et chinoise…) – que nous garderons tous en mémoire.

La France perd un de ses grands serviteurs. Nous nous retrouvons tous pour lui rendre l’hommage qu’il mérite.

Philippe FOLLIOT

> Source

Menu