Discours à la Nation d’Emmanuel Macron

10 décembre 2018 – Paris

Le Président de la République a pris la mesure ce soir de l’état d’urgence économique et sociale.

En cela, l’Alliance Centriste se félicite des mesures sociales concrètes et efficaces annoncées pour augmenter le revenu des plus modestes.

La colère a été entendue par le Président de la République. Un retour au calme doit revenir dans l’ensemble de notre territoire.

L’ouverture d’un dialogue apaisé et d’une concertation constructive va désormais consentir l’édification d’un projet commun que la Nation doit porter d’une seule voix.

Chacun devra participer à ce nouveau contrat social proposé.

Au-delà, comme nous l’avons toujours dit et soutenu, la diminution de notre déficit public et de la dette doit rester un des marqueurs de ce quinquennat. Ainsi, au regard des nouvelles dépenses engagées, de nouvelles économies devront être mises en œuvre, ceci conjugué à l’augmentation des recettes de l’État au travers, par exemple, de la taxation des géants du numérique.

En effet, introduire directement dans le droit national la notion de présence numérique significative pour permettre de taxer les GAFA et plus généralement les sociétés du Numérique, qui ne payent que très peu d’impôts en France rapporterait ainsi rapidement plusieurs milliards d’euros chaque année.

Menu